tête baissée
Société

La génération tête baissée, un phénomène mondial

C’est devenu plus qu’une habitude, mais la plupart des jeunes aujourd’hui ont pour premier réflexe dès le réveil un coup d’œil sur leur smartphone. La tête baissée n’est plus du tout une expression nouvelle. Les mobiles ou encore appareils connectés Android, IPhone, et autres, sont à la portée de tous. Grâce à eux, on peut communiquer avec la terre entière peu importe la distance qui nous sépare de notre interlocuteur. Seulement, pour les jeunes en majorité, il est plus question d’envoyer des selfies, des messages en tout genre, et quelques fois s’informer. Il est clair que cela à bouleverser les habitudes sociales, et tous les autres secteurs d’activité aussi.

tête baissée

Qui sont les concernés?

Ils ont aujourd’hui plusieurs dénominations, selon les pays. Si vous avez entre 35 et 51 ans, alors vous avez gardé quelques vieux réflexes, comme le fait de feuilleter un journal pour vous informer. Cependant, entre 21 et 34 ans, vous êtes appelé la génération Y, qui a certes connus les prémices du numérique, mais est presque assimilable à la génération Z dans laquelle on retrouve des jeunes âgés entre 14 et 20 ans hyper actifs sur les réseaux sociaux. En Chine, on parle plutôt de « ditouzu » pour désigner tous ceux qui ont la tête baissée sur leurs smartphones à longueur de journée. Et pour garder le cap de l’économie, les entreprises n’ont pas hésité à suivre le rythme, avec les télévisions sur mobiles et toute sortes d’application qui facilitent les services.